Parakou: L’association TemBI sans siège avec un an d’arriérés de loyer

0 0

L’association pour le développement économique, social et économique de Parakou (TemBI) est depuis plus d’un an, dans une situation qui n’honore pas les autorités de la cité des Koburus et qui ne permet pas à cette dernière non plus de travailler dans de bonnes conditions dans la perspective d’atteinte de ses objectifs de développement. Et pour cause, l’association TemBI ne dispose pas d’un local abritant son siège social depuis plus d’un an que le nouveau bureau est installé, a confié l’actuel président Imorana Assouma. Il précise par ailleurs que les réunions du bureau de l’association se tiennent dans son salon. Ce qui n’est pas digne d’une association de la trempe de TemBI qui cumule plus de trois décennies d’existence et qui a été précurseur du jumelage de la ville de Parakou à celle d’Orléans en France. « Nos démarches à l’endroit de la municipalité de Parakou par rapport à un local pour abriter le siège ont été vaines. Il nous a été déclaré que la mairie ne dispose pas d’un local à mettre à la disposition de l’association TemBI », s’est désolé Imorana Assouma.

Plus grave, le bureau sorti, dirigé par Abdoulaye Salissou, a laissé un arriéré de 12 mois de loyer comme passif au nouveau bureau qui peine à le solder, a indiqué l’actuel président de TemBI. Non pas par manque de volonté, mais par défaut de disponibilités de ressources dans les caisses de l’Association. Car, les membres ne payent pas les cotisations.

 

Conditions de travail précaires…mais du cœur à l’ouvrage

Les conditions de travail précaires qui sont celles de l’association TemBI sont loin d’émousser l’ardeur et la détermination du nouveau bureau qui s’est mis résolument à la tâche. Conformément à son plan quadriennal d’activités arrimé avec le plan de travail annuel de la municipalité de Parakou, le tout nouveau bureau a des réalisations à mettre à son actif. Une tournée de prise de contact à l’endroit des autorités politicoadministratives de la ville de Parakou, des responsables des services déconcentrés de l’Etat et des aides et assistances à certains citoyens parakois en difficulté. « Le bureau de l’association TemBI, depuis le 27 Septembre 2020 qu’il est installé, a pris contact avec des bonnes volontés tant au plan national qu’international afin de disposer des moyens nécessaires pour la mise en œuvre de son plan quadriennal d’activités », a rassuré le président Imorana Assouma qui se dit confiant de pouvoir faire bouger les lignes pour le développement de la ville de Parakou. Il n’a pas manqué d’inviter tous les fils et filles de la cité des koburus à s’unir autour du développement de la ville.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.