Participation des cinéastes Béninois au Fespaco 2021: Le projet ‘’Bénin Révélé’’ fait du boum à Ouagadougou

0 0

Une nouvelle fois, les cinéastes béninois ont prouvé leur patriotisme en faisant corps au PAG et en s’associant au projet « Bénin Révélé ». Présents au Burkina-Faso dans le cadre du FESPACO, ces hommes du 7è art ont « vendu » le Bénin culturel à travers des actes concrets.

 

Les cinéastes du Bénin au FESPACO ont atteint les objectifs qu’ils se sont fixés avant de prendre départ de Cotonou le 15 octobre dernier. L’expédition est arrivée à son terme depuis le week-end écoulé mais l’on peut retenir de la participation des béninois que les fruits ont tenu la promesse des fleurs. La promotion du projet « Bénin Révélé – Destination Benin » est plus que jamais d’actualité dans ce secteur qui œuvre avec les moyens de bord à la promotion du PAG. Initié par le COFAC et  soutenus par le ministère de la Culture à travers le Fonds des Arts et Culture, avec l’assistante du Centre National du Cinéma et des Images Animés du Bénin (CNCIA), ils ont débarqué à Ouaga avec un cahier de charge bien précis. L’objectif principal de cette expédition en terre des hommes intègres est la recherche d’autres bailleurs de fonds, des producteurs et des distributeurs afin de sortir le cinéma béninois de sa léthargie.  C’est dire donc qu’en dehors du côté festif qu’offre ce grand rendez-vous du cinéma mondial, les Béninois y sont pour le plus grand bien du 7è art dans le pays dirigé par le président Patrice Talon. Au jour d’aujourd’hui, le résultat est plus que satisfaisant. Plusieurs rendez-vous ont été pris et honorés par les autorités béninoises par le conseiller technique à la culture   Florent Couao-Zotti, le Directeur général du Fonds des arts et de la culture  Gilbert Déou Malè, le DG CNCIA Éric Todan et quelques professionnels béninois à savoir Pierre Zinko PDT de la FEBATCI, le Conseiller Claude Balogoun, PDG Gangan Prod, Serge Yéou, Clovis Agbahoungba, Iréné Tometin, Ibrahim Padonou, Carole Lokossou, Rosalie Daahguè, Christian Whannou, pour ne citer que ceux-là.  Le développement du Bénin est l’affaire de tous et les cinéastes ne comptent pas restés en marge de cette révolution.

M.I.A. (Coll.)

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.