Pêche illicite dans les eaux béninoises : Deux chalutiers appréhendés par la marine

0 0

Opération discrète, des pilleurs pris dans la nasse. Pêchant illicitement dans les eaux béninoises, deux navires sont tombés dans les mailles du dispositif de lutte contre le pillage de nos ressources en mer. Il s’agit d’une patrouille conjointement planifiée par la marine nationale, l’ONG Eco-Bénin et Sea Shepherd, sous la coordination du Préfet maritime. L’information est donnée hier par cette organisation de lutte contre la pêche illicite sur son site.

En effet, à l’aube du 12 décembre, des fusiliers de la marine béninoise ont arraisonné deux chalutiers industriels alors qu’ils traversaient illégalement les eaux du Bénin avec leurs filets de pêche toujours dans l’eau. L’opération a été menée en toute discrétion. « L’élément de surprise a été essentiel au succès de la mission. En observant les deux navires pendant plusieurs jours, nous avons compris leur modus operandi et savions que ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils ne tentent leur chance et braconnent dans nos eaux. C’est là que nous avons jeté notre piège », a expliqué le capitaine de vaisseau Maxime Ahoyo, Préfet Maritime.
En réalité, en partenariat avec Sea Shepherd, le Gouvernement béninois mène une croisée contre la pêche illicite. Le premier acte a été posé à travers l’opération Guégou avec l’équipage de Sea Shepherd et le soutien de Eco-Bénin à bord du navire Bob Barker. En 2019, ce partenariat a été un succès et s’était soldé par le déroutement de 8 chalutiers ayant enfreint la législation béninoise. Selon Gauthier Amoussou, Coordonnateur de Eco Bénin, ce partenariat entre Sea Shepherd, Eco-Bénin et le gouvernement du Bénin est une opportunité unique pour sauver notre biodiversité marine, en particulier la faune marine sur la Liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Fraternité

Leave A Reply

Your email address will not be published.