Plateforme numérique de formation de l’Upmb: Un atelier pour la validation du contenu

0 0

L’union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) a organisé en collaboration avec l’Union Européenne (Ue), un atelier de validation de la plateforme numérique de formation et de recyclage des acteurs des médias du Bénin et de son contenu. Ledit atelier s’est déroulé, jeudi 28 octobre 2021 à l’Infosec de Cotonou en présence des hommes des médias, la représentante de l’Union Européenne au Bénin et les membres de l’Upmb.

Présenter le contenu et le projet de la plateforme numérique de formation et de recyclage puis inviter les professionnels des médias à se prononcer sur les propositions de contenus élaborées par un expert-média et sur la conception de la plateforme numérique. Tel est l’objectif de l’atelier qui a réuni un parterre d’hommes des médias. Pour Zakiatou Latoundji, présidente de l’Upmb, cette plateforme est conçue sous un modèle de e-learning offrant aux acteurs des médias, quel que soit leur catégorie professionnelle d’y accéder et de se faire former qu’importe leur situation géographique. «Pour l’heure, la plateforme est encore à l’étape de conception et notre activité de ce jour nous permettra de recueillir vos avis, suggestions et recommandations en vue de son amélioration», précise-t-elle. Elle reste convaincue que de ces travaux, sortiront de pertinentes propositions, suggestions et recommandations qui permettront à l’Upmb de disposer d’une plateforme de qualité répondant aux besoins de formation de ses membres. Elle a remercié l’Ue dont l’appui technique et financier, a rendu possible ledit atelier.

Représentant le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Hacc), la vice-présidente de la Hacc, Cécile Ahoumenou a laissé entendre que la plateforme numérique offre une autonomisation et une responsabilisation de tout acteur engagé avec plusieurs pôles de valeurs ajoutées notamment la convivialité connue aux TIC et l’accès libre de l’acteur où qu’il se trouve, la flexibilité du rythme d’apprentissage où chaque acteur apprend ou va aux informations à son rythme, la réduction des risques sécuritaires liés au trafic, etc.

Procédant à l’ouverture de l’atelier, l’Ambassadrice de l’Ue au Bénin Sylvia Hartleif a fait savoir que les médias sont des partenaires clés dans la lutte pour la protection des droits et que nul n’ignore leur rôle dans le processus démocratique. A l’en croire, en accompagnant ce projet, l’Ue offre aux acteurs des médias l’opportunité de disposer d’une plateforme de formation riche en modules de qualité avec différents contenus (vidéos, audios, écrits etc.), destinés aux acteurs des médias toutes catégories professionnelles confondues. «Ils pourront s’en servir toutes les fois qu’ils seront dans le besoin pour acquérir de nouvelles connaissances et améliorer la qualité de leur travail au quotidien», va-t-elle conclure.

M.M.

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.