Pour marquer ces 51 ans de carrière artistique: Gbèmanwon mèdé s’active à produire un nouvel album.

0 0

Le patriarche de la musique  traditionnelle béninoise Pierre Dossou H. Aïhoun alias ‘’Gbèmanwon Mèdé’’ d’Agonlin Covè travaille activement  pour servir de nouveaux morceaux à ses mélomanes. « Je vois qu’il y a de différence par rapport à notre époque ; les jeunes oublient la mission dont l’artiste est investi. Les messages qu’ils passent doivent toucher le public ; moi à travers mes chansons développées, je parle des problèmes sociaux. Avant la fin de l’année, si les personnes de bonne volonté peuvent m’accompagner, je vais sortir mon album. Je profite pour lancer un SOS à l’endroit de toute la population béninoise et mes fans que des moyens me manquent. Aidez-moi à sortir cet album », souligne le patriarche de la musique traditionnelle Gbèmanwon mindé pour faire remarquer que courant le demi-siècle qu’il a passé dans sa carrière, il n’a fait que servir de lumière et n’attend que les gens de la jeune génération qui désirent tendre la main pour prendre la perche. Et c’est ce à quoi il s’apprête encore en préparant la sortie de son nouvel opus, qui sera la énième de cette carrière musicale chargée de 51 ans. 

Qui est Gbèmanwon Mindé ?  

Né en 1938 à Agonlin dans la commune de Covè, arrondissement de Houin Hounso, quartier Agbangnanhoué, le philosophe chanteur Gbèmanwon Mèdé est chrétien catholique fervent.  Mince avec une taille moyenne, il  est amoureux des rythmes traditionnels depuis le bas âge. Grand père, père et un oncle chanteurs, voilà les sources biologiques dont l’homme tire ses talents de vedette. Attiré par la musique traditionnelle danhoméenne, Pierre Dossou H. Aihoun démarra son aventure  en 1950 sous le nom d’artiste Gbèmanwon Mèdé. Il commença à jouer le rythme “Olomba” ou “Lomba” à l’âge de 12 ans. Un rythme qu’il a découvert à Ouémè kassato et dont le père fondateur est  Zossé de Ouéme kassato. Gbèmanwon Mèdé ramena à Agonlin ” Olomba” le  vulgarise et le rendit populaire. Tout le monde prend l’icône de la musique traditionnelle comme père fondateur de Olomba. Chef de famille,  Pierre Dossou H. Aïhoun alias Gbèmanwon Mèdé a deux femmes et cinq enfants et des arrières-fils. 51 ans de carrière artistique l’icône de la musique traditionnelle Gbèmanwon Mèdé est auteur de plusieurs œuvres depuis 1950 et se prépare pour de nouveaux sons aux mélomanes. Gbèmanwon Mèdé à travers ses chansons développées fait connaître la culture d’Agonlin. Il aborde divers thèmes dans ses chansons (l’amour, la vie, la mort, la peur, etc..). Il est souvent invité à divers endroits à des cérémonies funèbres, mariage ; etc… Détenteur de plusieurs prix et mérites, il est admiré par plusieurs artistes d’Agonlin. C’est le cas du jeune artiste Victor Kantchékon alias Vick Martine artiste chanteur compositeur ingénieur de son et promoteur de Agonlin Gbéhan; << quand je  l’écoute je me vois, je vois la vie à travers tout ce qu’il chante, il est une source on doit forcément aller voir le vieux  pour nous abreuver>>, a fait entendre Vick Martine. Pour Galbert Tomenou, enseignant de français, c’est un chanteur que les jeunes chanteurs doivent imiter. Réécouter ses chansons  pourrait les inspirer.

 

Programme des hommages… 

Il est si dense, si fort si créatif que Jacques O.H.S. Ayadji, le Président de Moele Bénin a décidé de le célébrer à travers le programme ci-après :

Date : Samedi 28 Août 2021

Lieu : Cour intérieure de la Radio Tonassé à Covè

15H-19H : Volet intellectuel : Table ronde sur la vie et l’œuvre de Pierre DOSSOU alias GBEMAWONMEDE par Florent Eustache HESSOU, Journaliste/Doctorant à l’UAC, Dr Guy WOKOU, Aubin AKPOHOUNKE, Constant YAHOUEDEHOU

19H30-22H30 : Concert Géant de GBEMAWONMEDE avec plusieurs artistes et groupes invités de partout

MM 

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.