Préparatifs de la rentrée scolaire: Les journées pédagogiques sans les principaux concernés ?

0 0

Vacataires d’hier, aspirants ou pré-insérés d’aujourd’hui, les enseignants béninois de cette catégorie sont une fois encore exclus des journées pédagogiques organisées à la veille de chaque rentrée scolaire, pour aguerrir les enseignants, en vue d’un bon déroulement de l’année scolaire. Ces enseignants connus sous le vocable d’Aspirants aux métiers de l’enseignement, sont souvent livrés à eux-mêmes sans un encadrement sérieux avant l’exercice du métier. Cette année encore, c’est par note, en date du 3août 2021, que le Directeur de cabinet, agissant au nom du ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle a tenu à « rappeler à tous les enseignants concernés…, l’impérieuse nécessité de participer effectivement aux journées de réflexion ».  Même s’il est également question de paiement  de prime de la rentrée octroyées aux enseignants fonctionnaires et autres agents contractuels de l’État à l’issue desdites journées pédagogiques  et que les aspirants n’en sont pas encore concernées, sauf dispositions particulières pour la prochaine rentrée scolaire, ces derniers devraient bénéficier des renforcements de leurs capacités prévus également au cours des journées pédagogiques.   Représentant 70% des enseignants qui animent chaque année, les établissements scolaires du Bénin, les aspirants au métier de l’enseignement sont souvent tenus pour responsables des déconvenues qui découlent des activités pédagogiques à la fin de chaque année  scolaire et les autorités au plus haut niveau ne ratent aucune occasion pour traiter leurs niveaux de très bas. Ces journées pédagogiques qui selon la note, « constituent des occasions d’échanges qui permettront entre autres d’élever le niveau de connaissance du personnel enseignant sur des thématiques étroitement liées à l’exercice du métier d’enseignant », sont donc nécessaires pour relever le niveau de ces enseignants. Le gouvernement est donc invité à se pencher sur la question et à investir véritablement, en vue de faire de l’éducation, la base réelle du développement du pays.

 

Mike M.

 

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.