Promotion de la femme et lutte contre les Vbg: Claudine Prudencio pour diriger l’Inf

0 2

L’ex-Présidente du parti Union pour le développement d’un Bénin nouveau (Udbn) est appelée à une autre fonction. Hier, mercredi 1er septembre 2021, en conseil des ministres, l’ancienne ministre Claudine Afiavi Prudencio a été nommée pour conduire les destinées de l’Institut national de la femme, qui a subi des réformes.

 

A ce poste, Claudine Afiavi Prudencio a pour mission d’oeuvrer à la promotion de la femme, tant aux plans politique, économique, social, juridique que culturel, aussi bien dans la sphère publique que privée. Elle est aussi chargée de lutter contre toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard de la femme. L’Institut national de la femme est un organisme public doté de la personnalité juridique, de l’autonomie financière et de prérogatives importantes pour mener des actions plus déterminantes en faveur de la femme. Rattaché à la présidence de la République, il est un cadre de concertation avec les organisations de la société civile qui oeuvrent à la protection et à la promotion de la femme.

L’Institut dispose, par ailleurs, d’un service actif d’écoute qui recevra les dénonciations de faits de discrimination ou de violence dont la femme est l’objet. Il dispose du droit d’ester en justice et de se constituer partie civile pour ces faits. La Secrétaire exécutive de l’Institut national de la femme est Me Huguette Bokpè Gnacadja. Elle aussi nommée au cours du même conseil des ministres. Il faut dire que Claudine Prudencio, alliée du pouvoir en place prendra les clés de l’Inf des mains du professeur et ancienne mini.

Cyrience KOUGNANDE

Politique – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.