Promotion du label béninois: Lolo Andoche et l’Adtl lancent le Festival international du pagne tissé

0 0

Du 17 au 21 novembre 2021, l’Association du développement du textile local (Adtl) et la marque Lolo Andoche organisent le Festival international du pagne tissé (Fipat). L’annonce a été faite hier, mardi 17 août 2021, au cours d’une conférence de presse, conjointement animée par le délégué général dudit festival, Charlemagne Amoussou, directeur général de la marque Lolo  Andoche, son adjoint à la délégation du festival, Hervé Prudence Hessou et le directeur exécutif,  Bienvenue Badou. C’était au Golden Tulip hôtel  de Cotonou.

 

Occasion de partage entre les tisserands de toutes les régions du Bénin et ceux venus d’une vingtaine de pays africains et d’ailleurs, le Festival international du pagne tissé (Fipat) a pour objectif selon les conférenciers, de promouvoir et de valoriser le pagne tissé. Le Fipat, est un festival expo vente qui, trois (03) jours durant, offrira des visites culturelles suivies  d’un défilé du créateur émergeant et de talkshow. Une opportunité pour les professionnels béninois, de s’inspirer du savoir-faire des autres pays afin d’améliorer la qualité de leurs pagnes. Le point d’orge de ce brassage professionnel et culturel, sera le grand défilé de mode Haute Couture, prévu pour se dérouler le 19 novembre au Golden Tulip Hôtel de Cotonou. L’autre volet du (Fipat), évoqué par les conférenciers, est celui de développement du secteur du tissé, à travers des bourses de formation et des séances de renforcement de capacité. Le festival vise à terme, l’installation d’une unité de production plus accrue du pagne tissé afin de faire passer la transformation du coton fibre naturel de moins de 4%, à résolument plus pour créer des emplois plus décents dans l’avenir.   Le Fipat se veut donc être une entreprise qui entérine l’export du tissé béninois afin créer des emplois plus décents.

 

Au sujet de l’Adtl

   L’association du développement du textile local (Adtl)  a pour objectif de promouvoir et de valoriser le textile Béninois aux plans national et international. Conformément à cet objet, il se charge de veiller au bon exercice de leurs professions respectives dans les conditions morales et matérielles requises. Elle entend favoriser le développement et la formation professionnelle, entreprendre toute action tendant à améliorer les techniques et les conditions des activités de ses membres. L’Adtl nourrit l’ambition de créer un centre de formation pour permettre à ses membres, de satisfaire au mieux les autres acteurs, de promouvoir une plus grande solidarité entre ses membres, d’accroitre la connaissance, la diffusion et le respect de l’éthique professionnelle et de permettre à ses membres d’échanger des informations sur leurs propres expériences par l’organisation des rencontres (débats, causeries, séminaires), des activités culturelles et sociales,  des événements à caractère national et international pour valoriser le textile local, la promotion d’un système de sécurité sociale destiné à soutenir ses membres, l’émergence d’une association à caractère nationale, l’accréditation des acteurs, la protection et sécurisation des intérêts sous le label ADTL et enfin, par la promotion du leadership et surtout du management participatif ou sein de l’association.

Thomas AZANMASSO

Culture – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.