Salaires et primes impayés, footballeurs béninois sans contrat: L’Unfpb tire la sonnette d’alarme, le mal est profond…

0 2

Plusieurs footballeurs béninois qui évoluent dans le Championnat professionnel témoignent  sur la plateforme du syndicat. Des salaires impayés depuis plusieurs mois, des retenues non justifiées sur les primes de match, des joueurs ne disposant pas de contrat de travail en bonne et due forme qui pourtant jouent le championnat professionnel de football… Des cas concrets qui  ont alerté l’Unfpb.

 

Pour des approches de solution à ce mal, l’organisation syndicale a rencontré, lundi 17 janvier 2022 à la Bourse du travail, le Secrétaire général de la Centrale des organisations syndicales indépendantes (la Cosi-Benin), Noël Chadaré. La délégation a été conduite par son vice-président Martial Adomou et est composée de Grégoire Azongnidé, Akapkovi Hyacinthe, Iskil Gambari et Janvier Koumagou. Elle s’est entretenue pendant de longues heures avec le Secrétaire de la Cosi Bénin. Avec l’avènement du  football professionnel, la construction des stades, la transformation des clubs en société sportive, Grégoire Azongnidé déplore que «ces mauvaises pratiques continuent de plomber le football et que les footballeurs béninois évoluent toujours dans de très mauvaises conditions». «Nous avons connu ces périodes sombres du football béninois, et il est hors de question que nos jeunes frères subissent la même chose», à ajouté le vice-président Martial Adomou.

Le mal est profond

Joints au téléphone, des présidents de clubs reconnaissent des salaires impayés, mais disent  attendre la subvention de l’Etat pour payer les joueurs. Ce qui est tout le contraire de la volonté politique affichée par le Ministre des sports et le chef de l’Etat béninois. De même, les joueurs n’ont pas de contrat de travail, ou plutôt les présidents de clubs refusent de donner aux joueurs un exemplaire de leur  contrat de travail. Des présidents de clubs signent les contrats à la place des joueurs. D’autres présidents refusent de libérer les joueurs. Des situations concrètes qui constituent des entorses graves au code du travail et aux recommandations de la Fifa. Des revendications que la Cosi-Bénin et l’Unfpb portent avec courage, abnégation et colère.

Après avoir écouté la délégation, le Secrétaire général de la  Cosi-Bénin, très en colère et affecté par la situation des ambassadeurs béninois qui mouillent le maillot et ne sont pas rémunérés, a apporté tout son soutien au syndicat. «Votre cause est la nôtre. Nous ne pouvons accepter de telles situations et il faut rapidement que les choses changent. Nous allons mettre rapidement en place des actions, des injonctions et des interpellations afin que des solutions soient rapidement trouvées», a-t-il proposé. Pour lui, le gouvernement ne peut pas investir autant d’argent dans le football pour que  ces mauvaises  pratiques perdurent. Notons que l’Unfpb dénonçant avec fermeté ces manquements graves aux directives de la Fifa, apporte son soutien aux joueurs et les encourage à ne pas avoir peur. Le syndicat réaffirme sa volonté de défendre les intérêts des footballeurs béninois et d’accompagner la professionnalisation du football béninois.

M.M.

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.