Second mandat/Décisions à impact économique: Ça tombe de partout sur les populations

0 0

Que sera le second mandat du Patrice Talon ? Après les 5 premières années de serrage de ceinture, les populations s’attendent à un second mandat plus relaxe. Le slogan de campagne : « le développement, ça y est » et le discours d’investiture dans lequel le chef de l’Etat a fait la promesse d’un mandat ‘’hautement social’’ ont fini par les convaincre que c’est peut-être la fin ou, tout au moins, la mesure dans la prise de décisions qui saignent économiquement le bas peuple. Mais le début du second mandat laisse déjà un goût amer.

 

La première décision qui contraste avec le ‘’hautement social’’ annoncé vient de la Société de gestion des déchets et de la salubrité dans le Grand Nokoué (Sgds-Gn), un structure sous tutelle du Ministère du cadre de vie. Désormais, avant de se voir débarrasser de leurs ordures ménagères, les ménages du Grand Nokoué devront débourser 25 000FCFA pour acheter une poubelle homologuée. Le top donné, d’autres décisions sont prises ou en cours d’être prises. Et toujours, elles impacteront économiquement le quotidien des populations. C’est le cas, par exemple, de la décision du nouveau préfet de Cotonou qui impose le casque à tout usager de moto, y compris celui qui est sur le siège arrière. On imagine déjà le coût économique de cette décision dans les ménages. Et comme si cela ne suffisait pas, au Parlement, il y a une loi sur la table des députés qui, une fois votée, va contraindre tout propriétaire de moto à prendre une assurance. Le point commun de toutes ces décisions, c’est qu’elles concernent directement la grande masse. La majorité des Béninois, des plus pauvres aux plus modestes seront directement impactés. Cette majorité qui, avec la hausse des prix des produits de première nécessité, a déjà de la peine à s’approvisionner sur le même marché que les privilégiés. A tout point de vue, le début du second quinquennat de Patrice Talon ne donne pas encore l’image d’un mandat ‘’hautement social’’. Les populations ont plutôt l’impression que leur poche va saigner davantage les jours à venir. Et pour elles, cela n’augure guère d’un bon présage.

 

M.M

Politique – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.