Semaine de la diplomatie climatique: Les emplois dans le secteur de l’environnement préoccupent l’UE

0 0

Au titre des activités prévues dans le cadre de la “Semaine de la diplomatie climatique”, qu’organise  la délégation  de l’Union européenne au Bénin du 5 au 12 juin 2021, figure la Conférence-débat, sur « L’emploi dans le secteur de l’environnement », suivie d’une exposition d’artistes de recyclage et de remise de prix du concours organisé dans le cadre de ladite semaine. Elle s’est tenue ce jeudi 10 juin 2021 à Canal Olympia à Cotonou.

 

La tenue de la Conférence-débat, sur « L’emploi dans le secteur de l’environnement », dans le cadre de la “Semaine de la diplomatie climatique”, se justifie selon S.E. Mme Sylvia Hartleif, Ambassadrice de l’Union européenne au Bénin, par la lutte contre les effets du changement climatique qui reste plus que jamais le fil conducteur de la nouvelle programmation de l’Ue pour la période 2021-2027 au Bénin. Ainsi, répondant aux objectifs de développement fixés par le gouvernement béninois, cette programmation vise, selon ses propos,  à stimuler l’activité économique à travers le développement des énergies renouvelables, l’agriculture durable, la mise en place de logistique moderne et efficace, ainsi que le soutien pour une formation technique et professionnelle aux femmes et aux jeunes, qui préparent le Bénin de demain. Le représentant du ministre du cadre de vie et du développement durable s’est  félicité au nom du ministre, d’être associé à cette activité. Constant Houndénou a rassuré, au nom du ministre du cadre de vie et du développement durable, que le Bénin partagera la plupart des résultats qui seront issus de ce travail diplomatique pendant une semaine et qui continuera pour la préparation de la Cop 26 afin d’accompagner les initiatives tant attendues et à venir dans le domaine.

Les débats

Au terme des débats animés par un panel composé de: Habib Mémé, Co-fondateur et Président de l’Atelier des griots, Architecte de profession ;  Amèdédjihundé Hypolite J. Hounnou, Docteur Ingénieur en Génie Electrique, spécialité : Hydroélectricité & solaire photovoltaïque, Directeur des Etudes à l’Esmer ; Martial K. Kouderin, Ingénieur Agronome, Directeur Exécutif de Credi-Ong ; Julie MureL, Responsable R&D à Green Keeper, il ressort la nécessité de la prise en compte des changements climatiques dans la construction des villes, des maisons intelligentes, permettant des recyclages d’eau, l’usage des énergies renouvelables pour l’atténuation des changements climatiques, par la diminution de l’émission du dioxyde de carbone. Il est recommandé la promotion de l’usage des moteurs électriques, de la biomasse, toutes choses devant permettre la création de nouveaux emplois, mais également la protection de la couche d’ozone. Pour ce faire, il urge de procéder à la formation de cadres compétents pour la valorisation des ressources énergétiques renouvelables, la formation des mécaniciens, des énergéticiens, des agronomes, des chimistes. Le développement des technologies innovantes dans le domaine de l’environnement, le développement de l’écotourisme, le guidage touristique, l’usage des hautes technologies pour l’inventaire de la faune et de la flore, en vue d’alimenter des bases de données , le développement des réseaux nationaux et internationaux d’Organisations non gouvernementales, le développement de nouvelles compétences au niveau des collectivités locales, en vue de la maîtrise des ressources et la gestion de la cité tenant compte de la protection de l’environnement sont également autant d’activités à promouvoir, pour la création d’emplois nouveaux, mais également pour la protection de l’environnement.

Le premier prix du concours organisé dans le cadre de la semaine revient à Alexine Gbemenou en 3e année de Journalisme Audiovisuel pour son film intitulé ‘’Greta Thun’’ ; Le 2eme prix revient à Clovis Maforikan en 2e année de Journalisme Audiovisuel pour son film ‘’Un monde meilleur’’ et le 3eme prix est attribué à Auronce Atinkpahoun en 3e année de Journalisme Audiovisuel pour son film intitulé ‘’Mon Engagement’’.

 

Le  mot de fin et de conclusion a été prononcé  par l’artiste Louis Oké-Agbo

Thomas AZANMASSO

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.