‘’Semaine de la diplomatie climatique’’: L’UE et l’Ong TAMAEE procèdent à la restauration de la forêt de PK10 Akpakpa

0 0

Du 5 au 12 juin 2021, la Délégation de l’Union européenne organise une “Semaine de la diplomatie climatique” et ce, dans le cadre de la célébration de la Journée de l’environnement. A cette occasion,  la Délégation de l’Union européenne a procédé en partenariat avec l’Ong Terre, air, mer, actions, enfance, environnement (Tamaee), au nettoyage de la forêt de Pk10 d’Akpakpa Cotonou. C’était samedi 5 juin 2021.

La “Semaine de la diplomatie climatique” qu’organise l’Union européenne consiste en une campagne qui vise à sensibiliser le public au changement climatique et aux priorités de l’Union européenne en matière de lutte contre ce fléau. Ce Samedi 5 juin, à la forêt de Pk10 d’Akpakpa Cotonou, hommes et femmes, munis de houes, coupecoupe, râteaux, paniers et autres bassines, se sont mis à la tâche pour la restauration de ladite forêt. Peu à peu, les tas d’immondices ont laissé place à des installations pour mener diverses activités. La présidente de l’Ong Terre, air, mer, actions, enfance, environnement (Tamaee), Adjokè Djessinou Pinabel justifie l’initiative par la nécessité de restaurer la forêt de PK10 et d’en faire « un lieu de jouissance des avantages liés à une forêt et non un dépotoir  d’ordures ».

Séduit par le travail acharné, mais volontaire et surtout désintéressé abattu par les groupements de femmes, le maire de la commune de Sèmè-Kpodji s’est voulu très élogieux à leur endroit : « Ce que vous faites est inédit, (…) vos actions dépassent déjà les limites du territoire béninois, vous êtes désormais un groupe de renommée internationale,  … vous serez affirmés comme un groupe ayant à cœur, le maintien d’un environnement sain, dont nous avons tous besoin », s’est exclamé Justin Gbènamèto. Il a tout de même promis son soutien à ces braves femmes qui n’ont exigé aucune contrepartie, avant de se mettre à l’œuvre. L’autorité communale a exprimé par la même occasion, sa reconnaissance à la délégation de l’Union européenne, pour toutes ses actions en faveur de la commune de Sèmè Kpodji.

Ravie d’être associée à l’évènement de SEM Madame Sylvia Hartleif, Ambassadrice, Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Bénin, a pour sa part  félicité le maire et « les femmes fortes », pour ce travail important qui s’abat.  « Les forêts sont au cœur de notre patrimoine naturel et font partie de notre identité », a déclaré la Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Bénin. A l’en croire, elles sont indispensables pour « notre bien-être », pour la lutte contre les changements climatiques et pour la biodiversité en tant qu’élément économique, pouvant servir de base pour des médicaments nouveaux, ou pour un nouveau écotourisme  durable. « Cette forêt a le potentiel de devenir le cœur de votre communauté locale et aussi, un symbole d’appréciation et de respect de la population béninoise pour la nature », a-t-elle souligné. Elle a fini en réitérant le soutien de l’Union européenne à l’initiative. « L’Ue est fière d’être votre partenaire, je veux vous encourager à continuer votre bon travail et soyez assurés, l’Ue restera à votre côté », conclura- Sylvia Hartleif.

 

Thomas AZANMASSO

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.