Sit-in au Memp/Concours Cafcp 2020: Les lauréats exigent la confirmation des résultats

0 0

(Ils menacent durcir le ton dans les prochains jours)

A travers un sit-in organisé ce lundi, 28 juin 2021 au Ministère des enseignements maternel et primaire (Memp), les lauréats du concours probatoire d’aptitude à la fonction de Conseiller pédagogique (Cafcp 2020) ont exprimé leur désarroi suite à l’annulation des résultats du concours. Mécontents, ces derniers dénoncent une injustice de la part du ministère de tutelle qui, selon eux, a acté l’annulation des résultats sur la base de soupçons de fraudes. Ils exigent que la décision soit rapportée tout en menaçant de durcir le ton pour obtenir le gain de cause.

 

Fortement mobilisés ce lundi au Memp à Porto Novo, les lauréats du concours Cafcp 2020 haussent le ton et n’entendent pas baisser garde jusqu’à la réparation de l’injustice dont ils se disent victimes. Banderoles et pancartes en main, ils ont fait savoir leur mécontentement. “Nous, lauréats du Cafcp 2020 n’avons pas fraudé. Veuillez nous rétablir dans nos droits”; “A bas l’injustice ! A bas les dénonciations sans preuves ! Vive la justice, l’excellence et l’intégrité”; “Que les dénonciateurs sans preuves soient poursuivis” ; “La Csa-Bénin exige du ministre, l’abrogation de sa décision d’annulation du Cafcp session 2020”. Ce sont entre autres messages qu’on pouvait lire sur les banderoles. Selon le secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes (Csa-Bénin), Anselme Amoussou, les fraudes n’ayant pas été prouvées alors que les supposés auteurs ou complices ne sont toujours pas poursuivis devant la justice, il est inadmissible que la décision d’annulation soit maintenue. Le responsable syndical exige l’abrogation de la décision portant annulation des résultats du concours Cafcp/Emp. Quant au ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, il a fait savoir que la fraude existe même si les preuves ne sont toujours pas brandies. L’autorité ministérielle reste inflexible et estime que la décision d’annulation reste maintenue. Face cette posture du ministre de tutelle, les lauréats ont menacé de durcir le ton afin d’obtenir gain de cause. (Lire la déclaration des lauréats ci-dessous)

A.B

 

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.