Sous le Pouvoir de la Rupture: Ajavon, la « congélation » se poursuit !

0 0

Ce n’est pas la joie chez Sébastien Ajavon, et ce depuis cinq ans. Arrivé troisième à la présidentielle de mars 2016, il a été faiseur de roi, et donc allié de Patrice Talon qui a été déclaré vainqueur face à l’ancien premier ministre Lionel Zinsou. La cohabitation pour le partage de pouvoir entre les deux opérateurs économiques n’aura duré que quelques six mois. Une affaire supposée de découverte de 18kg de cocaïne dans les conteneurs du patron de Comon-Cajaf précipite les choses. Arrêté et gardé à vue, il sera relaxé au bénéfice du doute. Une juridiction spéciale, la Criet, va rouvrir le dossier plus tard en condamnant l’ex mastodonte au Bénin de la volaille et du poisson congelés à 20 ans de prison fermes. Pendant ce temps, il était déjà hors du territoire national. Les mandats d’arrêt décernés contre lui n’auront produit aucun effet puisqu’entre temps l’homme d’affaires a été reconnu comme persécuté et le statut de  réfugié lui a été accordé dans l’Hexagone. Alors plus gros contributeur dans les caisses de l’Etat, Sébastien Ajavon n’optera pas pour la purge des peines en prison, mais depuis cinq ans, il doit en avoir gros sur le cœur tant les épisodes d’affaires s’enchainent et lui tombent dessus. Visiblement, le pouvoir de Patrice Talon est décidé à aller à la « congélation » de l’ancien magnat de la volaille et autres produits congelés. Du redressement fiscal renversant de 167 milliards de F CFA au gel des comptes (selon des sources proches de l’homme), en passant par la fermeture de Soleil Fm (pour non renouvellement des cahiers de charges, argue-t-on), la liste n’est pas exhaustive. Outre des immeubles et autres biens à l’instar du grand siège de la société Comon-Cajaf à Djeffa dans la Commune de Sèmè-Podji, d’autres saisies se font par le Pouvoir de la ‘’Rupture’’. Celle qui défraie la chronique est le bureau de l’homme d’affaires non loin de l’aéroport de Cotonou. Cette très récente prise va-t-elle boucler ce feuilleton de saisie tous azimuts des biens de Sébastien Ajavon ? Ou bien, après la « congélation » il faut lui donner l’estocade ? Jusqu’où il ira le régime de Patrice Talon sous lequel se joue ce film inédit en dépit des décisions de justice notamment de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples qui confortent pourtant Sébastien Ajavon ? Dans cette affaire, que de cas de perte d’emplois fabriqués sur différents sites de l’homme d’affaires, et ce du sud au nord. Et ce n’est pas tout. Il se susurre que d’autres cas viendront s’y ajouter, et dans pas très longtemps. D’autres structures appartenant à Sebastien  Ajavon pourraient également jeter les clés bientôt.

 

Worou BORO

Politique – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.