Taxes et impôts: L’énergie électrique davantage coûteuse

0 0

Ça jase depuis quelques jours sur les réseaux sociaux notamment avec l’adoption de nouvelles mesures fiscales rendant davantage, la vie chère au Bénin. Alors que les opérateurs Gsm et autres services essuient déjà de vives critiques, la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) n’y échappe pas. L’énergie électrique est devenue davantage coûteuse alors que le gouvernement s’est inscrit dans une dynamique  de faciliter l’accès de tous à l’énergie électrique tout en assurant l’autonomie énergétique. En effet, avant janvier 2022, un crédit compteur prépayé de 1000Fcfa donne droit à 7,4 Kilowattheures. Ceci, sans frais d’entretien mais avec les différentes taxes prélevées. Mais depuis quelques jours, pour le même montant de crédit compteur prépayé, l’abonné n’a droit qu’à 6,6 Kilowattheures. Et ceci, sans explication aucune de la part de la Société béninoise d’énergie électrique aux abonnés. Alors que déjà, les denrées alimentaires deviennent de moins en moins accessibles, les béninois devront également faire face à la réalité de l’énergie électrique au risque de rester dans le noir. De l’impôt sur les salaires aux impôts sur les loyers sans oublier la hausse du prix du gaz et du kilowattheure, la hausse du prix des denrées alimentaires, la hausse du droit de timbre à la banque, l’augmentation des taxes sur les opérations de mobile money, la taxe sur les funérailles, la taxe sur l’exercice de la liberté de manifestation, la taxe sur les boissons de fabrication artisanale ainsi que la taxe sur les données internet, la poche des béninois risque de saigner. Qu’en est-il alors du hautement social annoncé ? Ou bien s’agit-il là du prix à payer pour obtenir l’augmentation des salaires ou encore du Smig ? Les questions restent toutes posées.

A.B

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.