Travail des enfants: Des mineurs accompagnés ou seuls retrouvés sur les sites de carrières de Dévé et Houéyogbé

0 0

Houéyogbé, 27 Oct. 2021 (ABP)-  Les ministres des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé et Mathys Adijatou du travail et de la fonction publique, accompagnées de la représentante de l’UNICEF au Bénin, du directeur de cabinet du ministre des mines et des préfets des départements du Couffo et du Mono ont, dans le cadre de la deuxième édition du dialogue intersectoriel de lutte contre le travail des enfants, effectué mardi, une descente conjointe sur les sites d’extractions et d’exploitation de gravier de Dévé et de Houéyogbé  où des mineurs ont été retrouvés sur les deux sites.

 

Au Bénin, le travail des enfants est réprimandé par des textes de loi. Malgré la vulgarisation de ces textes qui interdisent le travail des enfants et les nombreuses sensibilisations faites à l’endroit des parents sur le fait, certains continuent de faire travailler des mineurs sur les sites d’extraction et d’exploitation des carrières. C’est ce qu’ont constaté les ministres des affaires sociales, du travail et de la fonction publique à l’occasion de leur visite inopinée sur les sites de carrières de Dévé et Houéyogbé où quelques mineurs accompagnés de leurs parents et d’autres venus seuls ont été retrouvés sur les deux sites visités.

Après avoir écoutés les raisons qui ont motivé la présence des mineurs sur les sites, les ministres Véronique Tognifodé et Adidjatou Mathys ont demandé des explications aux exploitants et sensibilisé les parents des enfants sur le respect  des droits des enfants et la nécessité de les envoyer soit à l’école ou en apprentissage pour ceux qui en ont l’âge.

Par ailleurs, des différentes explications, il ressort que quelques parents ont reconnu l’existence des dispositions légales mais ont souligné qu’ils ont juste voulu faire ce travail avec leurs enfants pour subvenir à leurs besoins. Selon certains enfants, c’est malgré eux qu’ils sont venus travailler dans le but d’avoir de quoi payer leurs frais de scolarité. Sur la base des déclarations, les deux ministres ont rappelé aux populations l’existence de mesures sociales mises en place par le gouvernement pour aider les femmes à mener des activités génératrices de revenus et des dispositifs pour accompagner et faciliter l’instruction des enfants au Bénin.

Dans le but de mettre fin à cette pratique, les préfets, maires et responsables de structures de l’Etat dans les deux départements ont été instruits pour une veille permanente dans ce sens.

 

abp.info

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.