Usines de ciment de Xwlacodji et de Sèkandji : Les députés unanimes sur la délocalisation

0 0

Les députés veulent la délocalisation de l’usine de production de ciment de Xwlacodji dans le cinquième arrondissement de Cotonou et celle de Sèkandji dans la Commune de Sèmè-Podji pour finir avec la pollution très nuisible aux populations habitant ces deux localités. C’était hier au cours du débat général sur la question orale avec débat posée par le député Marcellin Ahonoukoun, à laquelle le gouvernement a répondu par la voix du Ministre du cadre de vie, José Tonato qu’ils se sont prononcés. Pour l’auteur de la question, l’installation de ces usines pose véritablement un problème de pollution de terres et de l’air. Quant au Ministre José Tonato, il a laissé entendre que le gouvernement est bien conscient de la situation et s’emploie à y apporter des solutions. Mieux, il a rassuré les députés que les dispositions sont en train d’être prises par le gouvernement pour réduire la pollution au niveau des deux usines. Mais la quasi-majorité des députés intervenus au cours du débat n’ont pas mâché leurs mots. Pour eux, la seule solution qui vaille pour régler ce problème de santé publique est de réinstaller ces usines ailleurs où elles ne poseront aucun problème aux populations. Le député Rachidi Gbadamassi lui est allé loin dans son intervention en suggérant la mise sur pied d’une Commission parlementaire d’information et d’enquête afin de comprendre ce qui justifie la lenteur dans la délocalisation de ces unités de production de ciment depuis plusieurs années.
D’autres députés ont cherché à comprendre les raisons de l’installation desdites usines des zones d’habitation. Invité à venir répondre à toutes ces préoccupations des députés, le Ministre du cadre de vie, José Tonato a promis revenir au Parlement pour une communication susceptible de combler les attentes des représentants du peuple. Il faut noter qu’à Xwlacodji à Cotonou, c’est la Société des ciments du Bénin (S.C.B)/Ciment Bouclier et à Sèkandji dans Sèmè-Podji, c’est la CIMBENIN S.A/ Buffle. Les deux usines ne sont pas sur un gisement de calvaire. Il s’agit en réalité des usines de broyage des intrants et de mise en sac du ciment.

Fraternité

Leave A Reply

Your email address will not be published.