Volet Gouvernance du programme OmiDelta/ Fonds Ane: Un atelier pour partager les acquis et connaissances

0 3

L’hôtel du Lac de Cotonou a servi de tremplin hier, jeudi 26 août 2021, à la cérémonie d’ouverture de l’atelier de partage des acquis et connaissances du Volet Gouvernance OmiDelta/Fonds Ane (Vgo). Une rencontre au cours de laquelle, ces connaissances et acquis à partager ont et vont davantage contribuer au renforcement des capacités des structures de concertation ou de veille pour le respect des droits humains liés à l’eau et l’amélioration de la résilience climatique, de l’équité et de la durabilité dans la gestion de l’eau au niveau du Delta de l’Ouémé.

 

Le Vgo est financé par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Bénin avec l’appui de l’organisation néerlandaise Snv. Mais, élaboré et mis en œuvre par le consortium Partenariat national de l’eau du Bénin (Pne-Bénin), l’Ong Alcrer et le Réseau Social Watch. L’idée qui a motivé son avènement, c’est la résolution de certains problèmes de gouvernance relevés par l’étude cartographique de risques d’atteinte à l’intégrité dans le secteur Eau et Assainissement au Bénin. Une réalisation conjointe entre les partenaires du projet avec l’onction du Ministère en charge de l’eau, depuis 2017. Au cours de cet atelier de partage de connaissances, hormis les partenaires et parties impliquées, plusieurs d’autres invités dont des élus communaux, représentants de Maires ont répondu présents. En lançant le bal des discours, le Président du Consortium Pne-Bénin, Professeur Euloge Agbossou, après avoir remercié les différents partenaires, a précisé les objectifs spécifiques de ce projet. À l’en croire, il vise d’abord à améliorer les mécanismes de veille et de promotion de l’intégrité pour un environnement propice à la gestion professionnelle du sous-secteur Aepha et aux initiatives de développement de services de qualité. Ensuite, il va permettre, selon lui, à l’amélioration de la gouvernance des ressources en eau dans le sous bassin de la Bmvo et plus particulièrement dans le delta de l’Ouémé. Enfin, le projet, d’après l’intervenant, va permettre d’assurer la gestion efficace et inclusive du Vgo. << Les leçons apprises et les difficultés rencontrées au cours de la mise en œuvre de ce projet seront partagées avec vous. Et je reste persuadé qu’à travers les échanges, chacun de nous en tirera les leçons >>, a-t-il également évoqué. À son tour, le Chef de coopération de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas, représentant l’Ambassadeur, a dans prise de parole estimé que cet atelier sans doute annonce le début de la clôture des activités du fonds Acteurs non étatique de ce programme. À écouter Antonie de Kamp,  l’Ambassade des Pays-Bas est fière d’avoir l’opportunité de soutenir le programme d’OmiDelta. << Nous sommes fiers d’avoir l’opportunité de collaborer de presque vingt ans avec le Bénin dans le secteur de l’Eau. Et dans cette collaboration, le programme OmiDelta est l’une des plus importantes contributions de l’Ambassade des Pays-Bas pour accompagner le Bénin dans l’atteinte des objectifs pour le développement durable et les objectifs dans le cadre du Pag >>, a-t-il relevé. Ceci, avant de laisser place au Professeur Youssouf Abou, Secrétaire général Adjoint du Ministère de l’eau et des mines, qui a procédé officiellement à l’ouverture de l’atelier. Mais avant, il n’a pas manqué d’insister sur le fait que la mise en œuvre de ce projet participe activement à l’atteinte des objectifs du gouvernement béninois, dans le secteur Eau et Assainissement.

J.G

Société – Matin Libre

Leave A Reply

Your email address will not be published.